avocats

Tout savoir sur le métier d’avocat

Le métier d’avocat est un métier très ancien, ce n’est qu’au 18ème siècle qu’il apparaît en tant que vraie profession en France. Depuis ce moment, il a énormément évolué, de nos jours on recense environ 70 000 avocats en exercice dans notre pays qui sont répartis sur 164 barreaux différents. Cependant, même si ce métier accueille chaque année environ 1500 avocats supplémentaires, ce chiffre est en baisse constante. C’est en 2012 que la croissance a été enregistrée à son maximum en France et n’a donc jamais été égalée. En effet, en 2012, on a pu recenser 2432 arrivées supplémentaires dans les rangs d’avocats, alors qu’en 2018 on n’en compte seulement 1478 ce qui montre bien une décroissance. On peut donc fixer la croissance moyenne à +3,3 % par an dans notre pays et on peut estimer que ce chiffre va continuer à baisser.

Par ailleurs, bien que la quantité d’arrivée d’avocats baisse, elle n’est pas nulle et on remarque que la densité moyenne en France est de 100 avocats pour 100 000 habitants. Mais ces chiffres varient énormément, on observe de fortes disparités géographiques entre les grandes et petites villes. En effet, nous pouvons illustrer cela avec la Meuse, qui compte 11 avocats pour 100 000 habitants et qui connait une baisse de -2,1 %, alors que Paris a une densité 116 fois supérieure ! On peut y observer 1279 avocats pour 100 000 habitants et ce chiffre est en hausse de 31 %. Cependant, on peut également noter que les avocats sont nettement plus nombreux en province avec un taux de 58 %. Autour de Paris, aucun département n’a une densité inférieure à 10 avocats, cependant ici encore elle est en baisse, mais par chance pour l’instant seulement dans 7 départements la densité diminue.

Maintenant que nous avons vu la place des avocats en France, nous allons parler de ce métier de façon plus centrée. A votre avis, y a-t-il plus de femmes ou d’hommes qui exercent ce métier ? Et bien, ce métier accueille majoritairement plus de femmes, 56 % des avocats sont des femmes, mais ce chiffre peut varier entre 33 % et 73 % en fonction des barreaux. De plus, l’âge moyen des femmes qui exercent cette profession est inférieur à celui des hommes. En effet il est de 42 ans pour les femmes et de 48 ans pour les hommes, sachant que l’âge moyen de ce métier est de 45 ans, il y a donc une nette différence entre les deux sexes, mais est-ce réellement important ? C’est à vous d’en juger.

Néanmoins, l’âge ne fait pas tout, car les avocats partent à la retraire très tard, en moyenne à 65 ans, mais encore une fois ce chiffre baisse. Dans les années 2000, c’est après 34 ans d’exercice que les avocats partaient en retraire, mais ce chiffre est passé à 30 ans en 2009 et à 29 ans en 2017, ce qui fait qu’on recense 5 avocats actifs pour 1 retraité. Bien que lentement, la longévité dans cette profession diminue peu à peu et aujourd’hui 61 % d’avocat ont moins de 16 ans d’exercice.

Mais il ne faut pas être défaitiste ! Car oui, certains chiffres sont en baisse, mais d’autre sont, au contraire, à la hausse. En effet, la densité moyenne d’avocats pour 100 000 habitants a augmenté, ainsi que le nombre de femmes dans la profession. De plus, l’âge moyen des hommes et des femmes ainsi que celle de la profession a augmenté d’1 an, ainsi que le taux d’avocat qui ont moins de 16 ans d’exercice a diminué. Donc ce métier a encore l’avenir devant lui ! Pour finir, vous devez savoir qu’il existe 4 modes d’exercices différents pour cette profession : les avocats individuels, quant à eux, ils représentent 36 % ; les associés, qui représentent 30 % ; les collaborateurs, à 29 % ; et les avocats salariés, qui sont plutôt minoritaires, avec seulement 4 %. Ces chiffres sont globalement les mêmes à l’international, on remarque seulement 1 % en moins sur le nombre d’associés comparé à la France. Ces pourcentages ont considérablement augmenté en 10 ans, avec une hausse de +48 %, ce qui prouve que ce métier se diversifie de plus en plus.

Par ailleurs, ce serait dommage de se focaliser seulement sur les chiffres qui ne concernent que la France, car dans notre pays il n’y a pas que des juristes français, mais aussi étrangers. Et la moitié de ceux-là viennent d’Europe. Saviez-vous que 3,5 % des avocats qui exercent en France sont étrangers ? On en recense environ 2300 et trois quarts d’entre eux sont des avocats étrangers européens, mais qui exercent sous le titre français d’avocat. Et si on observe, au contraire, le nombre d’avocats français qui sont inscrits à l’étranger, sur 2731 60 % sont inscrits dans un barreau situé dans un pays qui fait partie de l’Union Européenne. Là encore, il faut comparer ces chiffres avec ceux des années précédentes pour voir leur évolution. En 2016, on pouvait compter environ 200 avocats étrangers de moins que de nos jours et ces étrangers venaient à 52 % de l’Union Européenne. On peut donc conclure qu’il y a de plus en plus d’avocats étrangers qui viennent en France, mais cette part d’étrangers est de moins en moins d’origine européenne. Mais c’est un phénomène totalement normal, puisque la mondialisation évolue constamment. Et bien sûr, nos juristes français partent également de plus en plus à l’étranger, dépassant les murs de l’Europe avec une augmentation de 300 avocats supplémentaire par rapport à 2016.

Evidemment, comment parler d’un métier sans parler de revenus. Cette profession est connue pour rapporter un revenu élevé et ce n’est pas faux ! En effet, le revenu cumulé de la profession d’avocat en un an en France est de 4,8 milliards d’euros en 2016, à 400 millions d’euros plus haut qu’en 2014. Et donc, par le même temps, le revenu individuel moyen est tout aussi haut, il est de

77 500 € annuel, soit 6 500 € mensuel. Tous ces chiffres connaissent une hausse de +4,5 % et ils ne vont sûrement pas s’arrêter là.

Maintenant vous savez tout ce qu’il y a à savoir sur la profession d’avocat, certains chiffres baissent et d’autres augmentent, mais ça reste un métier stable avec un revenu attrayant et si vous aimez le droit et l’art oratoire, ce métier est fait pour vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *